Agriculture, biodiversité et alimentation

Agriculture, biodiversité, alimentation

Pédagogie et résilience alimentaire

Parmi les enjeux auxquels la société devra faire face dans les années à venir, celui lié à l’agriculture, la biodiversité et l’alimentation est majeur. En effet, le système alimentaire moderne est mis en tension par plusieurs menaces : le changement climatique, l’effondrement de la biodiversité, la dégradation et l’artificialisation des sols… Afin de limiter les impacts négatifs de ces changements, un des leviers d’action est d’améliorer la résilience alimentaire des systèmes.

Au-delà de la production, il a été démontré que les jardins péri-urbains avaient également un rôle important à jouer dans la pédagogie. Que ce soit auprès des consommateurs en les questionnant sur leur rapport à la nature mais également dans les services écosystémiques qu’ils rendent (îlot de fraicheur, façonnement du paysage, etc.), ainsi que dans l’émergence d’innovations sociétales favorisant la participation citoyenne.

L’AFUL Chantrerie investit ce champ d’action par le biais de différents projets.

Les projets

Un jardin au coeur de la Chantrerie

Depuis 2016, l’AFUL Chantrerie s’intéresse aux enjeux liés à l’agriculture et à la biodiversité. Grâce à la mise à disposition, par Oniris, d’un terrain de 1,5 ha, une ambition est née : développer une agriculture périurbaine, créer une dynamique collective de circuit court, « embarquer » les habitants et salariés du site, expérimenter de nouveaux modes de production/vie/consommation… Un jardin péri-urbain au cœur d’une triple problématique environnementale, sociale et économique.

Des ruches à la Chantrerie

En 2012, l’AFUL Chantrerie contractualise avec Xavier Godin, apiculteur à Treillières, pour mettre en place des ruches sur le site de la Chantrerie.

Pourquoi s’intéresser aux abeilles ? Les abeilles sont des pollinisateurs sauvages. Or la pollinisation est un processus fondamental pour la préservation de la biodiversité car de lui dépend la reproduction des plantes (sauvages ou pas) et par conséquent, la sécurité alimentaire (80% de l’alimentation dépend de la pollinisation).

Des abeilles sujettes à des attaques de frelons asiatiques

Depuis plusieurs années, les ruches de la Chantrerie, à l’instar de ce qui est observé nationalement, sont attaquées par les frelons asiatiques. Ce prédateur provoque de très grandes pertes au sein des colonies (40 à 50% de décimation ces dernières années contre 8 à 10% il y a 10 ans). Ce qui nécessite, chaque année, de reconstituer les essaims. Cette réduction du nombre d’abeilles est inquiétante au vu de leur rôle primordial dans notre alimentation.

La plantation d’arbres fruitiers

En 2014, une action dans le domaine de l’agriculture est lancée. La plantation d’arbres fruitiers sur les terrains de cinq structures de la Chantrerie : ESB, IMT-Atlantique, Inovalys, Oniris, Polytech. Ce projet, partagé entre institutions, l’était également entre personnels et étudiants. L’objectif premier était de créer du lien pour ensuite s’intéresser à la promotion de la biodiversité. Des variétés anciennes et rustiques ont été privilégiées pour ces 45 arbres : Polytech a par exemple planté 6 pommiers de variété Drap d’Or et Patte de Loup, qui aurait été la variété préférée d’Anne de Bretagne, et 4 poiriers, Conférence et Beurré Clairgeau, créée par un jardinier nantais.

Ces vergers organisent un nouvel espace de vie où il fait bon de se réunir ou, tout simplement, cueillir les fruits à maturité.