Franchissement de l’Erdre

Franchissement de l’Erdre

Le Franchissement de l’Erdre, un enjeu de domicile-travail et de loisir

La Chapelle-sur-Erdre, Carquefou et le Nord de Nantes sont trois bassins de vie et d’emploi séparés par l’Erdre. La rivière, qui contribue à la beauté du paysage, constitue aussi un obstacle pour la mobilité douce entre ces sites. Et pourquoi ne pas profiter de sa navigabilité pour transformer cela en opportunité, avec le Franchissement de l’Erdre ?!

C’est le pari un peu osé qu’a fait un collectif d’acteurs locaux* qui, depuis 3 ans maintenant, expérimente, avec le soutien de l’ADEME, du CD de Loire-Atlantique et de Nantes Métropole/SEMITAN/NGE, un projet de la traversée de l’Erdre en bateau à destination des piétons et des cyclistes.

*ECE, AFUL Chantrerie et GIE la Fleuriaye, Place au Vélo, la fédération des amis de l’Erdre, Villes de La Chapelle-sur-Erdre et de Carquefou, Nantes Métropole, un collectif d’usagers

Une montée en puissance de l’intérêt

Après une semaine de traversée en 2018, quatre semaines en 2019, puis trois semaines en 2020 le Franchissement de l’Erdre est repris, en 2021 par le Conseil Métropolitain avec la SEMITAN à la mise en œuvre et la Métropole au financement. Un bateau, le « passe-partout » fait le trajet entre le ponton Gachet et le port de la Grimaudière. Et c’est un succès !

Téléchargez le bilan quantitatif et qualitatif des années précédentes.

Suivez les actualités sur la page Facebook

Vers une pérennisation ?

Après trois années de pilotage opérationnel, après avoir fait la preuve de la faisabilité du dispositif, après des retours enthousiastes, tant des utilisateurs que des partenaires, le collectif « Franchir l’Erdre » laisse Nantes Métropole se saisir du projet, de manière opérationnelle, en vue d’une pérennisation du franchissement.

AFFAIRE A SUIVRE !